Les stations de recharge

Une station de recharge hydrogène se compose de trois éléments : une aire de stockage de l'hydrogène, une zone de compression et de stockge tampon, et un espace de distribution.

Aire de stockage

A l'heure actuelle, en France, l'hydrogène est produit de manière centralisée sur moins d'une dizaine de site. Pour sa distribution sur les lieux d'usage, l'hydrogène est stocké à basse pression (200 bars) dans des bouteilles ou tube traillers et transporté par camion. Dans la majorité des cas, l'approvisionnement des stations en hydrogène s'effectue par cadres de bouteilles entreposés sur le site.

Pour certaines stations, l'hydrogène est produit sur place au moyen d'un électrolyseur, par életrolyse de l'eau.  

Zone de compression et de stockage tampon

Les différents modèles de véhicules hydrogène disponibles sur le marché sont équipés de réservoirs d'hydrogène de 350 ou 700 bars. Les stations de recharge doivent donc être en mesure de distribuer l'hydrogène à 350 bars et/ou 700 bars. L'hydrogène livré à 200 bars est pour cela monté en pression par un compresseur puis stocké dans des bouteilles appelées "buffer".

Espace de distribution

L'espace de distribution est équipé d'un flexible, d'un pistolet et d'un écran de contrôle. Dans certains cas, le véhicule devra être raccordé à la terre, ensuite, l'opération consiste à raccorder le pistolet au véhicule. Une fois le raccordement effectué, le remplissage du réservoir est géré par l'automate de la station. Un plein d'hydrogène s'effectue en quelques minutes à l'image d'un plein d'essence : visionner un plein d'hydrogène.

 

 

Vue éclatée d'une station hydrogène équippée d'un électrolyseur.

Partenaires

MIE - Mécanisme pour l'Interconnexion en Europe Région Normandie SERFIM SYMBIOCELL